LES BILLETS DU BLOG

(Affiche dix billets par page)



Page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


le 22/04/2015 à 21h03 - id 119

CONFÉRENCE DE DOMINIQUE LACORDE

Dominique Lacorde fera une conférence dans l’église de Montfaucon d’Argonne le samedi 16 mai 2015 à 15 h sur le thème “La bataille de Montfaucon en 888, le roi Eudes contre les Vikings”.



le 11/04/2015 à 21h29 - id 118

RETRAIT DE LOZANNE (69)

Le blason a été retiré de l'armorial car non confirmé.


le 10/04/2015 à 00h00 - id 117

ARTICLE DE PRESSE
La Gazette du 10 avril 2015

Un article de presse très intéressant concernant l'usage et l'utilisation d'un blason communal.
Sur le site du journal.



le 02/04/2015 à 08h58 - id 116

RETRAIT DE DOUNOUX (88)

Le blason a été retiré de l'armorial et mis comme pseudo-blason.


le 06/03/2015 à 14h48 - id 115

A PARAÎTRE
GERCOURT ET DRILLANCOURT

Un nouvel ouvrage de notre ami Dominique Lacorde (dont nous avons publié nombre de ses créations de blasons) va bientôt être édité.
Il est d'ores et déjà possible de le réserver (voir ci-dessous):




le 02/03/2015 à 08h55 - id 114

RETRAIT DE LOCQUIREC (29)

Blason non confirmé.
Il existe un pin's et un écusson autocollant avec un autre blason, mais non conforme aux règles héraldiques (deux nuances d'azur).



le 26/02/2015 à 07h34 - id 113

RETRAIT DE AVERTON (53)

Blason non confirmé.



le 22/02/2015 à 17h35 - id 112

Bernard Velay, créateur de blasons.

Un article du Tarn Libre de ce jour qui intéressera les amateurs d'héraldique.
Vous pouvez en lire la suite sur le site du journal.



le 14/02/2015 à 20h16 - id 111

L'EURE DES BLASONS (Nouvelle édition)

Je tiens à vous faire part de la ré-édition 2015 de l'ouvrage de Denis Joulain et Jean-Paul Fernon de 2008, revue et enrichie de 67 blasons.



le 11/02/2015 à 07h26 - id 110

PEYMEINADE: Un commentaire de Jean-Paul Fernon.

A mes amis héraldistes …à propos de « l’affaire » Peymeinade.

De plus en plus, les logos prennent le pas sur les blasons pour représenter les communes. Aux yeux de beaucoup d’élus, ils paraissent plus modernes – même si éphémères – par rapport aux blasons jugés «ringards». Cependant, certaines communes restent attachées à l’idée d’avoir leur blason. Et c’est là que nous intervenons. Mais, attention à leur composition! Il ne faut pas blesser les susceptibilités. Pour être politiquement correct, il faut donc bien choisir les meubles et pièces qui figureront dessus.

Au nom de la «sacro-sainte (oups, pardon) laïcité», il y a des tabous! Il faut bannir certains symboles et avant tout les symboles religieux dont voici une liste – non exhaustive:

* les croix et croisettes, les moines, les abbés, les évêques, la Vierge (avec ou sans l’enfant Jésus) les saintes et saints (et leurs attributs: donc pas de grappe de raisin pour Saint-Vincent, encore moins d’épée et de manteau pour Saint Martin, pas de clés pour Saint-Pierre…), les chérubins, les séraphins, les anges,, les églises, les chapelles, les clochers, les cloches, les gonfanons, les chapelets, les encensoirs, les calices, les ciboires, les fonts baptismaux, les manipules, les tiares, les chapeaux ecclésiastiques, les mitres, les crosses, les autels, les gibecières et bourdons de pèlerin, les arches d’Alliance, les triptyques, les colombes fondantes (saint-Esprit), les triangles rayonnants contenant un œil (Trinité) …

* les dideltas ou hexagrammes, les chandeliers (surtout à 7 branches), les chapeaux de Juif…

* les croissants, les étoiles à 5 branches, les pentagrammes, les mosquées, les minarets, les têtes de Maure, les badelaires, la couleur sinople…..

* les moulins à prières ….

A cela, il faudra ajouter :

* les symboles politiques et syndicaux: la rose, le poing fermé (ou les 2 réunis), l’arbre (surtout s’il broche sur un parti d’azur et de gueules), la flamme (surtout tricolore), la faucille, le marteau, le tournesol, les couleurs orange et gueules, la croix de Lorraine, la fleur de lys (surtout d’or, au nombre de 3, et sur champ d’azur – et donc le dauphin) …

* et encore : le compas, l’équerre ….

Beati pauperes spiritu, quoniam ipsorum est regnum caelorum!


Mais, me direz-vous, que nous reste-t-il? Des centaines et des centaines de pièces et de meubles – dont la tête de Midas!

Alors si vous n’arrivez pas à composer – sans tous ces éléments – un blason qui emportera l’adhésion de tous, c’est que vous ferez preuve de mauvaise foi (oups, repardon!: de mauvaise volonté).

A vos crayons ou à vos ordinateurs. Bon courage !

Jean-Paul Fernon






Page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright