80 101 - BEUVRAIGNES
(Somme)

(2012) D'azur au chevron brisé d'argent accompagné en chef de deux épis de seigle, tigés et feuillés d'or et en pointe d'une tête de bélier arrachée d'argent et accornée d'or; au chef d'argent chargé de trois roses de gueules.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Création Jacques Dulphy.
Adopté en mai 2012.

S'il y a eu une famille De Beuvraignes aux XIIe et XIIIe siècles, aucun sceau n'en a été conservé et les armes ont été oubliées.
La seigneurie principale était tenue, du XIVe siècle à 1789, par l'abbaye Saint-Eloi de Noyon, qui portait de France ancien. Mais plusieurs fiefs secondaires apparaissent dans l'histoire du village, tenues par plusieurs familles notables. A la veille de la Révolution, on rencontre notamment les familles De Seiglières (d'azur à trois épis de seigle d'or [feuillés du même, armes parlantes] dont les membres étaient dits seigneurs de Beuvraignes, de 1662 à 1789) et Leurye du Proy, seigneurs du fief restreint du Proy, du 15e au 18e siècle, qui portaient "d'azur au chevron brisé d'argent accompagné en pointe d'un bélier du même; au chef cousu de gueules à trois roses d'argent".
La commune a conservé les épis des de Seiglières; chez les Leurye du Proy elle a pris le chevron brisé, les trois roses en chef (dont les couleurs ont été inversées), et le bélier dont elle n'a conservé que la tête.
(Jacques Dulphy)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Article de presse "Nos villages vus du ciel", L'Action Agricole Picarde du 25 mai 2012.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AO AP

Mise(s) à jour:
25/05/2012 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright