62 020 - ALEMBON
(Pas de Calais)

D'argent à cinq merlettes de sable ordonnées 3 et 2.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome II, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 86.

La commune relève les armes de la famille De Roussé, dont étaient issus ses seigneurs à la fin du XVIe siècle, au XVIIe et au XVIIIe siècles.
La famille de Roussé, qui portait d'argent à cinq merlettes de sable, posées trois et deux, est issue (d'après Haudicquer de Blancourt, Nobiliaire de Picardie, 1693), de Jacques de Roussé, vicomte de Waben, baron de Bellebrone, demeurant à Abbeville en 1508. Messire Anne de Roussé, fils de Jean de Roussé, est le premier du nom parmi les seigneurs d'Alembon.
Michel de Roussé d'Alembon, seigneur d'Alembon, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi et capitaine de cent hommes d'armes de ses ordonnances, puis baron, puis marquis d'Alembon et baron d'Hermelinghen, connétable héréditaire du comté de Guînes, etc, connétable héréditaire du comté de Guînes, fut maïeur de Saint-Omer en 1711 et 1712. Il était fils de messire Charles de Roussé, marquis d'Alembon, etc., conseiller du roi en ses conseils, et lieutenant-général des camps et armées du roi. La branche des De Roussé d'Alembon s'est éteinte en XVIIIe siècle, toujours en possession de la seigneurie.
Michel de Roussé d'Alembon et son fils, Jean-Baptiste de Roussé d'Alembon, chanoine de la cathédrale de Saint-Omer, dit l'abbé d'Alembon, décédé en 1764, sont inhumés dans l'église Saint-Pierre d'Alembon. Leur dalle funéraire en marbre blanc, classée monument historique en 1935, est sculptée aux armes de la famille. C'est cette sculpture qui a inspiré l'adoption de ces armes par la commune.
(Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AD

Mise(s) à jour:
23/03/2017 Ajout d'un commentaire.
19/12/2010 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright