02661 - ROYAUCOURT ET CHAILVET
(Aisne)

(2015) Tiercé en pairle renversé: au 1er d'argent à saint Julien au naturel, tenant par la lame, dans sa dextre, une épée basse d'argent garnie d'or et, dans sa senestre, un livre du même, au 2e de gueules au paysan au trait d'argent brandissant dans dextre une fourche posée en pal et dans sa senestre une faux posée en fasce, au 3e d'azur à la fleur de lis d'or; le tout sommé d'un comble d'azur chargé de trois feuilles de vignes versées d'or.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Cette commune du sud Laonnois est la réunion de deux hameaux dont le plus important est Royaucourt.
La première tierce représente la statue en bois polychrome du XVIe siècle de St Julien conservée dans l’église de Royaucourt qui lui est dédiée. Cette église était dotée d’un chapitre de douze moines qui portait: «de gueules à un St Julien de carnation armé d’une cuirasse à la romaine d’azur et garnie de bandes d’or, tenant de sa main dextre un livre ouvert de gueules et de sa main senestre une épée d’argent garnie d’or».
La seconde tierce rappelle un événement survenu le 14 mars 1177: la bataille dite du Moulin de Comportet qui opposa les paysans de dix-sept villages fédérés en Commune du Laonnois défendant la charte de libertés que le roi Louis VII leur avait accordée et les troupes de leur nouveau seigneur, l’évêque de Laon, Roger de Rozoy, qui s’y opposait. Une stèle représentant ce paysan, réalisée par un artisan ferronnier d’Urcel, fut Inaugurée en 1981 pour rappeler l’événement.
La troisième tierce marque le rattachement du village au domaine royal. En 1400,Marie de Coucy qui a hérité des biens de son père décédé Enguerrand VII décide de vendre la baronnie de Coucy (dont Royaucourt et Chailvet) qui est l’une des plus importantes du royaume. Le duc Louis Ier d’Orléans frère du roi Charles VI se porte acquéreur pour une somme de 400 000 livres mais en 1407 il est assassiné à Paris sur ordre de son cousin et adversaire,le duc de Bourgogne Jean sans Peur. Les biens du duc seront finalement rattachés au domaine royal en 1498 lorsque son petit fils devient roi de France sous le nom de Louis XII.
Les trois feuilles de vigne du comble soulignent l’importance économique de la viticulture dès le Moyen-Âge. Le nom même de Chailvet fait penser aux chais ou vendangeoirs qui étaient les lieux de vinification. Là se situe l’origine du conflit entre les paysans et l’évêque de Laon qui tirait l’essentiel de ses revenus de la vente du vin.
D’après:
Jean Marquiset, À travers le vieux Laonnois, 1909.
S I du canton d’Anizy le Château, Sur les Chemins du Laonnois, n° 6, 1981.
Maxime de Sars, Les vendangeoirs du Laonnois, 1934/35, réédition Le livre d’Histoire, 2006.
Pascale Pêcheur-Jacquet, Secrets et histoires des vendangeoirs en pays Laonnois, GIE Lorisse numérique, 2020.
(Patrick Cavelier)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason de la commune.

* * *

Sources: TR

Mise(s) à jour:
02/05/2021 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright