02 006 - AISONVILLE ET BERNOVILLE
(Aisne)

(2018) Parti: au 1er d'azur au chevron d'or, accompagné en pointe d'un lion du même, au chef d'or plain, au 2e de sable à trois oies essorantes d'argent, becquées et membrées à un naturel, rangées en pal et à la filière d'or.

Décorations:
Croix de Guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Adopté le 28 septembre 2018.
Écu soutenu d’une branche de chêne de sinople glandée d’or à dextre et d’une branche de châtaignier fruitée de sinople à senestre,passées en sautoir; une croix de guerre 1914-1918 appendue sous l’écu et brochant sur le sautoir.

Cette localité de Thiérache formait jusque la Révolution deux paroisses fondées au début du XIIe siècle par l’abbaye de Liessies (Hainaut). Entre 1790 et 1794 Aisonville absorbe Bernoville pour former une commune.
Le premier du parti représente les armes de la famille de Chastenet de Puysegur originaire de Lectour et anoblie au XVIe siècle.
En épousant le 16 avril 1644 Marguerite du Bois du Liège fille de Jacques du Bois chevalier et seigneur de Bernoville maréchal de camp des armées du roi, tué au combat en 1635, Jacques de Chastenet ( 1600 - 1682 ) devient seigneur de Bernoville, Aisonville et autres lieux.
Son fils Jacques François Maxime (1656 – 1743) maréchal de France fera construire le château de Bernoville.
La famille restera seigneur du lieu jusque 1783.
Le second du parti fait référence à Aisonville qui tirerait son nom d’une troupe d’oies sauvages venue séjourner sur les étangs du lieu (émail de sable).
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

Sources: SI TR

Mise(s) à jour:
01/01/2019 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright