02 785 - VERMAND
(Aisne)

Échiqueté d'or et d'azur; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

Devise: « civitas viromandis ».

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Note: Le site de la commune reprend le blason erroné de Wikipedia (inversion des émaux de l'échiqueté).

Comme l’indique sa devise,Vermand tire son nom de la tribu gauloise des Veromandui dont elle fut l’unique oppidum.
La ville a don relevé les armoiries des comtes du Vermandois qui portaient "Échiqueté d’or et d’azur". Crée au début du IXe siècle, le comté se retrouve après le partage de l’empire carolingien de 843 dans le royaume de Francie occidentale en position frontalière. Avec l’avenement des capétiens en 987, le comté devient un enjeu entre le domaine royal qui cherche à s’agrandir et le comté de Flandre allié au royaume d’Angleterre et au Saint Empire germanique. Le conflit se cristallise lors du décès en 1183 d’Elisabeth de Vermandois.
Son mari Philippe d’Alsace ,comte de Flandre n’hésite pas à déposséder l’héritière légitime Eléanore de Vermandois, sœur d’Elisabeth. Cette situation est intolérable pour le jeune roi de France Philippe II qui apporte son soutien -intéressé- à Eleanore et entre en conflit avec... son beau-père: Philippe d’Alsace a habillement négocié le mariage de sa fille Isabelle avec le roi...
Une paix est finalement signée à Boves près d’Amiens en 1185. Philippe II s’empare du Vermandois qu’il rétrocède en 1192 à la comtesse Eleanore. En 1213, cette dernière renonce à ses possessions pour se faire nonne et en fait don au roi de France. C’est alors que les successeurs de Philippe d’Alsace, bien décidés à donner du fil à retordre au roi de France, échafaudent une coalition avec leurs alliés. La victoire de Bouvines met fin à leurs prétentions et l’année suivante, le Vermandois est annexé au domaine royal. Un chef d’azur semé de fleurs de lys d’or est ajouté aux armoiries qui devient après 1376 d’azur à trois fleurs de lys d’or.
Ce sont aujourd’hui les armoiries de Vermand.
D’après: Dominique Barthélémy, La bataille de Bouvines, Histoire et légendes, Perrin, 2018 .
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2017.



Enveloppe pré-affranchie, 2003.



Armoiries de la commune.

* * *

Sources: SI PP

Mise(s) à jour:
23/03/2018 Ajout d'un commentaire.
19/11/2017 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright