62 852 - VIEILLE EGLISE
(Pas de Calais)

(1996) D'azur au chevron d'argent chargé d'une macle de gueules, accompagné en chef de deux tours d'argent et en pointe d'une plante de chicorée arrachée du même.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome II, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 227.

La commune, pour composer ses armes adoptée le 16 janvier 1996, s'est inspirées des armes fantaisistes qui lui ont été attribuées, dans l'urgence, comme pour plusieurs communes de l'arrondissement, lors de la réalisation des vitraux armoriés de la salle d'honneur de l'hôtel de ville d'Arras. Ces vitraux ont été réalisés par l’atelier bordelais de Pierre-Gustave Dagrant (1839-1915), mais le maître-verrier s'était informé auprès des historiens locaux, plus ou moins bien informés. Et quand il n'y avait pas de blason, on en inventa sans recherche: la recette est encore bien connue. L'hôtel de ville fut inauguré en 1925. Le chevron à la mâcle inspire à une création d'office de D'Hozier, que nous n'avons pas identifiée.
La commune a choisi de relever ces armes, entrées par hasard dans son histoire. Mais elle a eu l'excellente idée d'ajouter au "chevron à la mâcle" deux tours d'argent, qui évoquent deux forts qui existaient autrefois sur son territoire, et une plante de chicorée (un chicon, en picard) arrachée, qui symbolise la production et la torréfaction de cette spécialité locale. Et de composer, ainsi, un blason qui est véritablement le sien.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2017.



Enveloppe pré-affranchie, 2001.

* * *

Sources: SI AD

Mise(s) à jour:
03/08/2017 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright