02555 - NOGENT L ARTAUD
(Aisne)

Parti: au 1er d'azur à la faucille de sable et à la cisaille d'or passées en sautoir, au 2e de gueules à la râpe et au marteau d'argent et emmanchés d'or, passés en sautoir; au chef d'argent chargé de trois canettes de sable.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Au pied d’un coteau dominant la rive gauche de la Marne Nogent apparaît dans les documents au début du Ixe s. sous la forme Novignetus soit le nouveau village. Hilduin abbé de Saint-Germain des Prés fait don de la terre de Nogent à son abbaye et y édifie un prieuré.
Au XIIe s., le comte de Champagne et de Brie Henri le Large ou le Liberal (1152-1181) confie à son chambellan Artaud «artaldus camerarius» la protection du prieuré bénédictin, il devient donc l’avoué de la seigneurie. Il va se muer en entrepreneur construisant une tour résidence, un marché couvert, un four et un moulin. À sa mort en 1195, Nogent est devenu un bourg comtal auquel on va accoler son patronyme sous la forme Nogent l’Ertaut.
En 1283 les descendants d’Artaud vendent la seigneurie à un prince anglais le duc Edmond de Lancastre fils cadet du roi Henri III d’Angleterre qui est marié depuis 1276 à Blanche d’Artois nièce du roi de France Louis IX. Edmond décède en 1296 et Blanche assure le régence pour sa fille Jeanne issue d’un premier mariage avec Henri III comte de Champagne et de Brie mais aussi roi de Navarre. Héritière de ce royaume, Jeanne épouse en 1289 le roi de France Philippe le Bel et lui apporte la Champagne et là Brie. En accord avec sa fille Blanche conserve la gestion de Nogent et y fonde en 1299 «pour le repos de son âme et de ses deux défunts maris» l’abbaye royale Sainte-Claire.
Nogent atteint alors son apogée sans pour autant accéder au rang de ville. Cette union se retrouve dans le choix des émaux des armoiries communales: d’azur ( royaume de France) et de gueules (royaume de Navarre). Des meubles ont été apportés traduisant les activités économiques locales. Sur le 1er parti la faucille symbole de la récolte du blé et la cisaille pour celle des raisins et sur le 2e parti les activités artisanales dont la tonnellerie. Nogent compte aujourd’hui une vingtaine de producteurs de Champagne. Les canettes du chef étaient très en vogue dans la période 1450-1550 et désignent les oiseaux sédentaires de la basse-cour.
D’après:
- Dr Auguste Corlieu et Charles Laguillette, Histoire de Nogent l’Artaud, 1906, réédition 2004, Le livre d’histoire.
- Michel Bur, La formation du comté de Champagne vers 950-1150, Nancy II, Mémoires des Annales de l’Est n°54, 1977.
- Valérie Cubadda, Seigneurs et terroir de Nogent l’Artaud aux XII-XIIIe s., Mémoires de la Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Aisne, Tome XLVII, 1997.
- L’aide fructueuse de Mr Daniel Houpeau, président de l’association Nogent historique.
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2016.



Affranchissement mécanique de la mairie, 2015.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
06/09/2022 Ajout d'un commentaire.
04/06/2016 Ajout de deux documents.
15/02/2011 Création de la page.

Retour haut de page




Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright