02 236 - CRECY AU MONT
(Aisne)

D'or à l'ancre renversée de sable; mantelé de gueules chargé en chef d'une épée flamboyante basse d'argent, accostée de deux croisettes du même.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Ce village de l'ancien Soissonnais, se situe sur la rive gauche de l'Ailette. Au XIIIe siècle, il appartient à l'abbaye de Nogent sous Coucy puis au XIVe siècle aux sires de Coucy. En 1368, Enguerrand VII affranchit les habitants comme ceux de 21 autres villages... moyennant une redevance annuelle de 15 livres parisis.
La famille de Longueval en devient propriétaire au XVIe siècle puis celle de Pipemont au XVIIIe siècle. Le dernier seigneur Charles Louis Abel de Pujol hérite du village par sa mére Marie Françoise de Pipemont ainsi que du titre de vicomte de Crecy au Mont en 1787.
En 1917, le village est rasé par les allemands dans le cadre de l'opération Albericht ce qui lui vaudra La Croix de Guerre le 17 octobre 1920. Roland Dorgelés va le choisir pour situer son roman Le réveil des morts publié en 1923.
Dès 1919,deux nécropoles sont installées sur le plateau dominant le village: une française et une allemande représentées sur les armoiries communales par deux croisettes d'argent. L'épée flamboyante est celle de l'archange saint Michel auquel l'église est dédiée. L'ancre renversée symbolise la batellerie sur le canal de l'Oise à l'Aisne qui traverse le territoire communal.
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2017.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
11/04/2017 Ajout d'un commentaire.
08/01/2017 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright