80 808 - VIRONCHAUX
(Somme)

(2016) De sinople au hêtre d'argent et à la scie de bûcheron du même brochant en fasce sur le fût de l'arbre; chaussé d'or chargé de deux foulques adossés de sable, becqués de gueules.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Création Jacques Dulphy, Michel Violet, Daniel Juric et Arcady Voronzov.
Adopté le 11 octobre 2016.
La seigneurie principale de Vironchaux a appartenu, à partir de 1740 à la famille Foucques. C'est la seule famille ayant porté dans son patronyme le nom de Vironchaux. Pierre Foucques de Bonval était écuyer, seigneur de Bonval, de Toeufles, de Francqueville, de Vironchaux et autres lieux, né en 1694, maïeur d'Abbeville en 1740. Il avait acquis le domaine auprès de M. de Mons d'Hédicourt, époux de la dernière des Waignart. Il était fils de Pierre Foucques, dont la pierre tombale est toujours visible dans la collégiale Saint-Vulfran à Abbeville. Fut également seigneur de Vironchaux jusqu'à la Révolution de 1789, Jean-Baptiste Foucques de Vironchaux, écuyer, fils du précédent.
La famille Foucques est éteinte. Elle portait: d'or à trois foulques de sable becquées de gueules. Ce sont bien sûr des armes parlantes. Les foulques (ou bléries en picard) conviennent parfaitement à Vironchaux où ces oiseaux sont nombreux. Le blason populaire du village est "Chés lurots d'Vironcheu". A l'origine, le "lurot" désigne, en picard, le jeune canard. En 1964, le folkloriste René Debrie écrit à propos de ce surnom collectif: "Il y a encore de nombreuses mares dans le village". Avec les foulques, nous ne sommes pas loin des lurots!
Le nom de Vironchaux est aussi évoqué par son initiale en "chaussé".
La commune, voisine de la forêt de Crécy, a favorisé les métiers du bois: bûcherons, scieurs de long, menuisiers, qui avaient une prédilection pour le hêtre blanc, très présent sur le massif domanial. Ces métiers, encore présents, sont symbolisés, à la demande de la municipalité, par la présence d'un hêtre et d'une scie. L'or et de le sable sont les couleurs des Foucques, le sinople celle de la forêt, l'argent celle des hêtres blancs.
(Jacques Dulphy)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason de la commune, 2016.
Dessin d'Arcady Voronzov (Russie)
(Avec son aimable autorisation)



Pierre tombale de Pierre Foucques, décédé le 25 avril 1736.

Pierre en marbre blanc adossée au mur de la chapelle Saint-Firmin, à la collégiale Saint-Vulfran, d'Abbeville. Ces armes parlantes "à trois foulques" de Pierre Foucques, ont elles-mêmes pour supports deux foulques stylisés, et non deux paons comme il est souvent écrit.
(Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AO TR

Mise(s) à jour:
12/10/2016 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright