62 038 - ARDRES
Chef lieu de canton (Pas de Calais)

(v. 1377) D'argent à l'aigle bicéphale de sable (les têtes du champ); au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or.

Devise: « brave et fidèle ».

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome II, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 186.

La commune relève les armes de la famille D'Ardres qui donna au domaine, jusqu'au XIIe siècle, ses premiers seigneurs. Cette famille portait une aigle bicéphale, qu'il est convenu de blasonner pour les vicomtes d'Ardres de sable, armée et becquée de gueules.
Si l'on en croit l'Armorial du Pas-de-Calais (tome II, 1996), la commune relève plus exactement, pour cette aigle, les armes d'Arnoul d'Ardres, mort en 109: ce serait alors un bel exemple de protohéraldique! Il est un fait: la famille D'Ardres a bel et bien existé et donné de belles illustrations, mais il aura sans doute fallu attendre le XIIe siècle pour la voir porter un blason sur son écu. Cette famille s'est éteinte en sa branche aînée au XIIe siècle.
Plus exactement, on retrouve une aigle -mais il n'est pas précisé qu'elle est bicéphale- sur deux sceaux de la ville d'Ardres, en  1282 et 1360, alors même que la branche aînée est éteinte, et que mentionne et décrit Demay (ouvrage cité) aux notices 1016 et 1017. Le premier (1282) montre "une aigle éployée perchée sur un mont d'où sort de chaque côté une branche contournée en rinceaux"; il est appendu à une offre  d'aide faite par la ville à Robert d'Artois pour aller secourir le roi de Sicile (Archives du Pas-de-Calais). Le second sceau (1360), également appendu à un acte (pour le restor, ou remboursement d'un cheval tué à la guerre) conservé aussi aux Archives du Pas-de-Calais, montre une aigle éployée. L'écu est en mauvais état, la légende est illisible, et il n'est pas dit (ou visible?) que l'aigle est bicéphale.
Sur les armes actuelles de la commune d'Ardres, l'aigle bicéphale est entièrement de sable.
Le chef aux fleurs de lis serait un rappel du retour d'Ardres et de l'Ardrésis à la couronne de France en 1377 après 17 années d'occupation anglaise. La commune d'Ardres (au sens échevinal) aurait été autorisée par François 1er, par lettre patentes en date du 12 mai 1520 à adopter pour devise "Brave et fidèle". Le roi de France séjournait alors, non loin de là, pour la célèbre entrevue du "Camp du Drap d'Or". Les lettres patentes ne semblent pas indiquer l'octroi des fleurs de lis. On lit à ce sujet dans le Mémorial historique et archéologique du département du Pas-de-Calais (tome II, 1842) par M. Harbaville que ces fleurs de lis étaient primitivement des étoiles semées: "Pendant les fêtes mirifiques du Camp du Drap d'or (1520), François Ier logeait à Ardres. C'est alors qu'il récompensa les habitants de leurs sacrifices et de leur inaltérable dévouement, en inscrivant sous les armes de la ville (aigle de sable sur champ d'argent, au chef étoilé) cette noble devise."
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2012.



Blason de la famille d'Ardres.
Dessin à la gouache de Marcel Stiennon, 1973.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Carte postale, détail.



Blason adhésif, carte postale Krôma.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
23/07/2017 Ajout d'un commentaire.
21/03/2015 Ajout d'un document.
20/06/2014 Ajout d'un document.
11/06/2013 Ajout d'un document.
28/01/2012 Ajout d'un document.
29/01/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright