02602 - PINON
(Aisne)

Écartelé: aux 1er et 4e de gueules à la pomme de pin d'argent, aux 2e et 3e de sinople au créquier de cinq branches d'or; sur le tout, fascé de vair et de gueules et au franc-canton d'argent plain.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.
Croix de guerre 1939-1945.

Devise: « montis vires vallisque lenitas » (force de la montagne, douceur de la vallée).

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Entre la rive gauche de l’Ailette et l’extrémité ouest du plateau du Chemin des Dames,à l’entrée d’un vallon, Pinon apparaît pour la première fois dans un document de 720 ou Charles (futur Martel) fait don du village de Coucy et des bûcherons de Pinon à l’abbaye Saint-Ménard de Soissons. Ce bourg résulte d’un defrichement toujours entouré par la forêt ou poussaient jadis des pins dont il tire son nom.
Les pommes de pin sur champ de sinople des quartiers I et IV sont donc des armes parlantes et illustrent la première partie de la devise de la commune «force de la montagne».
Les deux autres quartiers représentent un créquier ou prunier sauvage et l’autre partie de la devise «douceur de la vallée».
L’écu posé en abîme représente les armes de la la branche des Coucy-Pinon. En 1130, le sire de Coucy, Enguerrand II, s’empare par la force des terres de Pinon aux dépends des moines de l’abbaye Saint-Crépin le Grand de Soissons. Son fils Raoul I de Coucy partage ses biens par testament entre ses quatre enfants avant de rejoindre le roi Philippe II pour la IIIe croisade en Terre Sainte en 1190. Un an plus tard,il est tué au siège de Saint-Jean d’Acre. Son fils aîné Enguerrand III lui succède à Coucy et son benjamin Robert reçoit le domaine de Pinon et inaugure la lignée des Coucy-Pinon qui reprend les armes des Coucy en les brisant d’un franc quartier.
Cette lignée va s’éteindre en 1377 avec le décès de Robert III qui n’a pas de descendance.
Lors de la première guerre mondiale, Pinon est une base arrière du front allemand du Chemin des Dames, son château va servir de QG à von Kluck qui y reçoit le Kaiser Guillaume II et le Konprinz. L’offensive de 1917 va détruire le bourg qui sera décoré de La Croix de guerre (décret du 17/10/1920).
Reconstruit, le bourg est de nouveau le théâtre de violents combats en mai 1940 et reçoit une seconde croix de guerre (décret du 12/02/1949).
D’après Maximilien Melleville, Dictionnaire historique,généalogique et géographique du département de l’Aisne, 1865, réédition 2000, Le livre d’histoire.
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la mairie, 2014.



Enveloppe de mairie, 1997.



Article de presse "Picardie La gazette" du 7 mars 2014.
(Hebdomadaire d'annonces légales)
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Affranchissement mécanique de la mairie, 2008.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
16/10/2021 Ajout d'un document.
11/01/2021 Ajout d'un commentaire.
13/03/2014 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright