59 249 - FOURMIES
(Nord)

Parti: au 1er coupé au I d'argent à trois fasces de gueules, au II de gueules plain, au 2e bandé de gueules et d'or.

Devise: « travail, probité ».

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Déjà en 1909, Théodore Leuridan, dans son Armorial des communes du Département du Nord (1909, ré-édition de 2011, p. 26), écrivait à propos des armes de Fourmies qu'il voyait alors sur le cachet de la mairie: "Vers 1880, Fourmies ayant obtenu l'établissement d'un bureau de conditionnement, s'est "forgé" des armoiries très compliquées, mais n'ayant vraiment rien d'héraldique, et défiant toute description sérieuse". On retrouve ces armes à la fin du XIXe siècle sur une gravure montrant l’École pratique de commerce et d'industrie de Fourmies, créée en 1892.
Durant les années 1920 on retrouve ces armes, avec quelques nuances, sur les "jetons à consommer" diffusés par l'Union des commerçants de Fourmies et Trélon, sur des documents de mairie et sur les programmes de concerts. Sur les monuments aux morts de la commune, inaugurés en 1923, ces armes apparaissent encore, curieusement configurées dans un losange, lui-même placé sur un écu.
On les retrouve encore, avec des couleurs fantaisistes, sur des cartes postales éditées en 1972... On ne s'étendra pas sur le contenu de ce blason composé en parti: chaque dessin qui en est fait est différent; on en connaît une dizaine de variantes.
Déjà, en 1909, Leuridan aurait voulu modifier ces armes, devenues trop confuses, compliquées et changeantes. Il propose déjà, dans son Armorial (1909) qu'on leur substitue, tout simplement, les armes de la famille d'Avesnes, à qui appartint une grande partie de la seigneurie dès le XIIe siècle.
Puis se sont imposées les armes actuelles. Il s'agit encore d'un parti. Les armes des D'Avesnes (d'or à trois bandes de gueules) ont trouvé leur place à senestre; à dextre, le parti est coupé aux armes des De Croÿ primitives (d'argent à trois fasces de gueules), et à celles des D'Albret (de gueules plein), deux anciennes familles seigneuriales de Fourmies. En 1477, la terre d'Avesnes (dont Fourmies faisait partie) fut confisquée aux d'Albret pour être concédée aux De Croÿ. Ces armes ne semblent heureusement plus bouger.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason sur le site de la commune, 2013.



Billet de nécessité, 1914.
(Photo Numis' Collection, avec leur aimable autorisation)



Gravure représentant l’École pratique de commerce et
d'industrie de Fourmies (Vers 1895, détail).
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Jeton commercial de l'Union commerciale de Fourmies et Trélon en 1921.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Vignette commerciale, 1930.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Carte postale (1972, détail).
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
07/02/2018 Ajout d'un commentaire et de quatre documents.
05/05/2013 Ajout d'un document.
12/04/2013 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright