62 238 - FERFAY
(Pas de Calais)

Écartelé: au 1er d'or à la bande d'azur chargée de trois fleurs de lis d'argent posées à plomb, au 2e d'argent à trois tourteaux de gueules, au 3e d'argent à deux bandes d'azur, au 4e de sable plain au chef d'argent chargé de trois merles de sable; sur le tout, d'argent à la lampe de mineur de sable, allumée d'or et surmontée d'un fer à cheval de sable.

Variante: D'argent au merle de sable, becqué et membré de gueules; au chef du même chargé de trois besants d'argent. (AD)

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

La commune n'a pas fait sien le blason que lui avaient proposé et dessiné dans leur Armorial des Archives du Pas-de-Calais en 1996. Les armes officielles montrent, dans un écartelé, les armes de quatre familles; trois au moins ont possédé la seigneurie de Ferfay.
- Au premier, les armes ne sont pas identifiées parmi les possesseurs du domaine.
- Au deuxième, figurent les armes de la famille d'Olhain, qui donna d'anciens seigneurs. Ces armes étaient sculptées sur l'ancienne chapelle seigneuriale de Ferfay avec la date de 1551. Elle ont été transportées au-dessus du portail de l'église.
- Au troisième, les De Lières d'Ostrel sont à l'honneur. Antoine de Lières d'Ostrel était seigneur de Ferfay et de Marles en partie. Il était le père de François de Lières, né à Ferfay en 1605, qui lui succéda.
- Au quatrième figurent les armes de la famille D'Hinnisdäl, qui posséda la seigneurie dès le XVIIe siècle. Cette famille, originaire de Westphalie, portait: de sable au chef d'argent chargé de trois poules d'eau de sable, becquées et membrées de gueules. Les poules d'eau ont parfois été changées en canettes ou en merlettes; elles sont ici changées en merles (sans doute par confusion entre merle et merlette). La seigneurie était passée des De Lières d'Ostrel aux D'Hinnisdäl par le mariage en 1657 de Barbe de Lières d'Ostrel, fille d'Antoine de Lières d'Ostrel, seigneur de Ferfay, avec Pierre-Herman d'Hinnisdäl, seigneur et baron de Fumal, mestre de camp de cavalerie, lieutenant général au gouvernement de Namur.
- Sur un écu en abîme figure une lampe de mineur, meuble fréquent sur les blason des communes du bassin minier du Pas-de-Calais. Le fer à cheval est sans doute une allusion parlante au nom de la commune.
- Ornements extérieurs: Les feuilles de fougères, en ornements extérieurs, évoquent les fossiles de fougères que les mineurs trouvaient souvent dans les coupes de houille. Couronne murale à trois tours d'argent.
A noter: la fleur de lis en pointe et le merle (ou la merlette) à dextre devraient être cachés en tout ou partie pas l'écu placé sur-le-tout.
(Jacques Dulphy)

Armorial du Pas-de-Calais, tome II, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 23. (Variante)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2013.



Armes de la famille De Lières d'Ostrel.
Gouache de Marcel Stiennon, 1976.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Armes de la famille D'Hinnisdäl.
Gouache de Marcel Stiennon, 1976.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Blason de la famille D'Olhain (ou D'Ollehain).
Gouache de Marcel Stiennon, 1976.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
28/02/2017 Ajout d'un commentaire et de trois documents.
15/03/2013 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright