02 234 - CRAONNE
Chef lieu de canton (Aisne)

(1921) D'or au pal d'azur chargé d'une grappe de raisin surmontée d'une couronne fleuronnée et soutenue d'une gerbe de blé, le tout du champ, le pal accosté de deux épées hautes de gueules et de deux écussons de sinople, brochant sur chacune des épées, celui de dextre portant la date 1814 d'or et celui de senestre la date 1914 du même.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Ce village doit sa célébrité à la Chanson de Craonne au point d’être devenu emblématique de l’histoire du plateau du Chemin des Dames situé entre la vallée de l’Ailette au Nord et de l’Aisne au Sud.
Le nom de Craonne dérive du celte craon qui a donné localement creute pour désigner les carrières de pierre calcaire disséminées sous le plateau.
Les deux épées chargées de deux écus datés de 1814 et 1914 sont inspirées d’un monument érigé face à la ferme d’Hurtebise (commune de Bouconville-Vauclair) à la gloire des « Marie-Louise » de 1814 et des « bleuets » de 1914.
Craonne est entré dans la grande histoire les 6/7 mars 1814. Napoleon Ier y remporte sa dernière victoire face aux Russes et aux Prussiens. Victoire sans lendemain car il échoue devant Laon laissant libre la route vers Paris. Un mois plus tard, le 6 avril, il abdique et part en exil pour l’Île d’Elbe. Un siècle plus tard, Craonne se retrouve dès octobre sur la ligne de front qui se stabilise pour quatre ans. Les Allemands tiennent le village et la crête du plateau qu’ils transforment en citadelle souterraine imprenable ce qui explique l’échec sanglant de l’offensive Nivelle lancée le 16 avril 1917 qui va entraîner une grave crise dans l’armée française. Cette offensive a détruit totalement le village de Craonne. Classé en zone rouge,il sera reconstruit en contre bas de l’ancien Craonne.
Sur le pal d’azur, la grappe de raisin souligne l’importance de la viticulture jusqu’au début du XIXe siècle. Le vignoble de Craonne couvre une centaine d’hectares en 1780.
La gerbe de blé montre le relais pris par la culture céréalière après la grande guerre.
La couronne est un hommage rendu à la Suède dont les étudiants ont financé la reconstruction de la marie du village.prévue pour 600 habitants (population avant 1914) mais qui aujourd’hui n’en compte plus que...80.
D’après:
- Dénis Bouet Le Chemin des Dames: les Villages Martyrs, Éditions Le Vase communiquant, 2016.
- Maxime de Sars Les Vendangeoirs du Laonnois, .Société Historique de Haute-Picardie, réédition de 1986.
(Patrick Cavvelier)

* * *

Sources: TR

Mise(s) à jour:
08/02/2019 Ajout d'un commentaire.
19/10/2012 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright