62 012 - AGNIERES
(Pas de Calais)

De sinople à l'aigle d'or, becquée et membrée de gueules.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome I, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 12.

Un gentilhomme d'Artois issu de la famille Preud'homme d'Hailly (ou Preud'homme d'Ailly, etc.), Henri-François (né vers 1680, mort avant 1746), époux de Marie-Victoire-Romaine de Gherbode, déjà seigneur d'Hannescamp, acheta au début du XVIIIe siècle la seigneurie d'Agnières à une dame de Villers-Tenneville. Celle-ci était titulaire de la seigneurie d'Agnières, qui était passée avant elle aux D'Habarcq et aux De Lens.
La famille Preud'homme d'Hailly, originaire du Cambrésis, toujours existante, fait remonter sa généalogie au XIIIe siècle. Elle porte: de sinople à l'aigle d'or, becquée et membrée d'or, et a pour devise: "Toujours Preud'homme" (deux sauvages en tenants, une aigle éployée d'or en cimier).
Henri-François Preud'homme d'Hailly ne resta pas longtemps en possession de la seigneurie d'Agnières. A la suite d'un procès, il fut obligé de céder le domaine et ses revenus à une de ses tantes, épouse de M. Gherbode d'Espain, de Lille. M. Gherbode d'Espain devint alors seigneur d'Agnières en 1734.
Bien que n'ayant pas été longtemps titulaire de la seigneurie, M. Preud'homme d'Hailly n'a pas laissé un mauvais souvenir au village, puisque la commune a décidé, vers 1996, de prendre ses armes pour siennes, à la suggestion des Archives du Pas-de-Calais. J'ignore si elle a sollicité la permission des porteurs actuels du nom.
(Jacques Dulphy)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Armes de la famille Preud'homme d'Hailly (ou d'Ailly).
Gouache de Marcel Stiennon, 1977.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AD

Mise(s) à jour:
13/01/2017 Ajout d'un commentaire et d'un document.
05/12/2010 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright