60 023 - ARMANCOURT
(Oise)

(2009) Écartelé: aux 1er et 4e d'azur à la tour d'argent, ouverte et ajourée de sable, aux 2e et 3e d'argent au lévrier de gueules accolé et bouclé d'or, accompagné de trois tourteaux de gueules et surmonté d'un lambel du même.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

"Un seigneur local donne ses armoiries à Armancourt
Il y a quelques mois, la commune d'Armancourt a adopté un nouveau blason. Désormais, ce symbole identifiera la municipalité dans les manifestations à venir, apparaîtra comme en-tête dans les courriers officiels de la mairie? Un petit clin d’oeil à son passé puisque le choix du conseil municipal s'est porté sur les armoiries d'un seigneur local du XVIIe siècle.
Ce blason fait référence au seigneur Philippe de La Mothe-Houdancourt (1605-1657), comte de Beaumont-sur-Oise et du Fayel, duc de Cardone et vice-roi de Catalogne (Espagne). Il fut maréchal de France pendant la guerre de Trente-Ans, ce qui lui a valu d'accéder au titre de Pair de France.
D'après l'Armorial de Jean-Baptiste Rietstap, le blason choisi par la Ville d'Armancourt représente, «un écartelé, aux un et quatre, d'azur et à tour d'argent (de la Mothe); aux deux et trois, d'argent à un lévrier rampant de gueules, colleté d'azur, bordé et bouclé d'or, accompagné de trois tourteaux de gueules (Houdancourt)».
Cette figure de l'histoire locale est l'un des douze enfants de Philippe de la Mothe-Houdancourt, de Sacy (ndlr: Sacy-le-Petit) et de Rucoin, le frère des évêques de Rennes, Mende et de Saint-Flour. Il s'est essentiellement illustré par ses faits de guerre.
Dans son Précis statistique des cantons d'Estrées-Saint-Denis et de Guiscard, Louis Graves précise que «la maison de La Mothe-Houdancourt possédait un château à Armancourt, démoli et vendu pendant la Révolution française»."
(David Carette, dans 'Le Courrier Picard' du 25 mai 2009)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2012.



Blason sur le site de la commune, 2012.



Document de la mairie, 2012. (Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Voeux du maire, 2012.



Article de presse Le Parisien du 31 juillet 2016 (site du journal).

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
01/08/2016 Ajout d'un document.
20/07/2012 Ajout d'un document.
12/07/2012 Ajout d'un commentaire et de trois documents.
30/12/2010 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright