80 721 - SAINT VALERY SUR SOMME
SAINT-WARY
Chef-lieu de canton (Somme)

(1725) D'azur à la nacelle d'or voguant sur des ondes d'argent; au chef semé de France, à la bordure componée d'argent et de gueules.

Décorations:
Croix de guerre 1939-1945.

Devise: « fides » (loyauté).

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

La barque et les ondes évoquent à la fois le port de mer (l'un des plus importants sur la Manche au Moyen Age) et la baie de Somme.
Ce blason été adopté officiellement par une délibération de l'échevinage en date du 27 janvier 1725. Mais, plus d'un siècle auparavant, Saint-Valery portait un blason très ressemblant. En 1601, l'écu de la ville qui marquait au fer rouge chaque tonneau de harengs salés qui partait du port, portait "ung battiau sans mat et au dessus ung fleur de lys" (cité par Adrien Huguet, Saint-Valery de la Ligue à la Révolution, 1909).
Plus anciennement, au XVe siècle, le sceau communal représentait un chevalier armé de toutes pièces, dont l'écu était marqué de trois fleurs de lis.
Le blason "moderne", de 1725 et encore d'aujourd'hui, porte un chef qui pourrait laisser penser à une allusion aux Bourgogne de la deuxième maison: il n'en est rien; c'est une fantaisie du dessin où seules les fleurs de lis évoquent encore les premiers sceaux de la ville. Ce rapport fidèle aux lys de France est encore évoqué par la devise de la ville "fides", qui n'est plus guère utilisée, mais qui fut portée en souvenir de la participation de la milice communale à la bataille de Bouvines en 1214. Cette devise est encore inscrite sur la Porte de Nevers, à l'entrée de la vieille ville.
La tradition prétend que la devise "fides" (loyauté) rappelle la participation de la milice communale à la bataille de Bouvines en 1214.
D'Hozier, dans l'Armorial général de France (établi suivant l'édit de 1696) attribue d'office à "la ville de Saint-Wallery" des armes fantaisistes, sans doute en l'absence de réponse: d'argent à deux fasces engrelées d'azur (Picardie, fol. 360). Le comble, c'est qu'elle sont confirmées par Louis XVIII par lettres patentes du 9 mars 1826 (Archives nationales, BB29 988, fol. 177). Mais les ville et port de Saint-Valery n'ont jamais utilisé ce blason, et sont rentrés dans leurs armes de 1725, telles qu'ils les font encore valoir.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Enveloppe de mairie (1984)
Aimablemement transmise par J. Dulphy



Site Internet de la commune, 2012.



Blason autocollant.
(Photo Jacques Dulphy, 2014)



Blason adhésif, carte postale As.



Monument aux morts réalisé en 1922.
(Photo Jacques Dulphy, 2014)



Blason sculpté sur la colonne d'une tombe du cimetière de aint-Valery-sur-Somme, concession à perpétuité "offerte" par la ville à la famille Paume, pour acte de bravoure. En effet, lors d'une violente tempête, en 1882, les deux frères Paume, marins pêcheurs, se sont noyés en baie de Somme en voulant porter secours à leur oncle.(Photo André Guerville, 2016, aimablement transmise par Jacques Dulphy)



Fête de la mer à Saint-Valéry-sur-Somme, 2016.
Photo du Courrier Picard du 9 août 2016, détail.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)
26e volume, Picardie, Généralité d'Amiens, folio No 360.



Armorial de Pierre de La Planche, 1669.
Sénéchaussée de Ponthieu, Gouvernement de Picardie.
(Bibliothèque et archives du musée Condé de Chantilly)

* * *

Sources: AD SI EM

Mise(s) à jour:
20/11/2017 Ajout d'un document.
25/08/2017 Ajout d'un document.
05/10/2016 Ajout d'un document.
14/01/2016 Ajout d'un document.
15/08/2014 Ajout d'un document.
24/04/2014 Ajout de deux documents.
08/06/2012 Ajout d'un lien de commentaires et d'un document.
30/12/2010 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright