80 533 - MERS LES BAINS
MÉRS
(Somme)

(1962) Écartelé: aux 1er et 4e de gueules à la bande d'or; au 2e d'azur chargé de trois coqs d'or; au 3e d'azur à la fasce d'or accompagnée en chef de deux roses d'argent et en pointe d'un croissant du même.

Décorations:
Croix de guerre 1939-1945.

Devise: « in litore floreo » (sur le littoral, je m'épanouis) .

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Le blason de Mers-les-Bains a été créé par Jack Lebeuf (+2003), alors jeune journaliste, dessinateur et auteur de bandes dessinées. Adopté en conseil municipal en décembre 1962, le blason de Mers-les-Bains réunit, en un écartelé, les armes de trois familles ayant possédé chacun des trois hameaux (Mers, Blengues et Froideville) qui formaient, avant qu'elle devienne une importante station balnéaire à la fin du 19e siècle, la commune de Mers, devenue Mers-les-Bains. Les De Torcy (de gueules à la bande d'or) ont possédé Mers aux 16e et 17e siècles (ils étaient aussi seigneurs de Saint-Quentin-Lamotte, 80). Les De Lattaignant (issus d'une famille du Boulonnais; ils portaient trois coqs) ont possédé Blengues aux 16e et 17e siècles. Les De Mython, enfin, furent seigneurs de Froideville à la même époque. Richard de Mython, chevalier, seigneur de Froideville, issu d'une famille normande, était bailli du comté d'Eu en 1580, comme ses fils et petit-fils, qui portaient le même prénom. Le manoir seigneurial de Froideville avait été converti en ferme au 19e siècle. Les armes des De Mython sculptées en 1620 à l'entrée du mur d'enceinte (une fasce, deux roses, un croissant) étaient visibles jusqu'en 1993, année au cours de laquelle le domaine a été détruit par un syndicat mixte qui souhaitait y établir un terrain de golf qui ne vit jamais le jour. Néanmoins, cette pierre a pu être sauvée; elle est aujourd'hui propriété de la commune. La devise "In Littore Floreo" (sur le littoral, je m'épanouis) a été ajoutée, par décision municipale du 17 décembre 2001, à la suggestion de Jacques Guignet (1937-2011), historien et romancier mersois, ami de Jack Lebeuf, et sur la proposition de Jean-Louis Allegrand, son neveu et conseiller municipal.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Affiche pour le 3e festival "Coeur de Faune" (septembre 2011)
(Photo Jacques Dulphy, 2011)



Plaque de rue (Photo Jacques Dulphy, 2011)



Site de la commune, 2012.



Blason adhésif, carte postale Krôma.



Bulletin Municipal « Mers et lumières », No 30, automne 2009.



La pierre de Froideville, datant de 1620 et aux armes de la famille De Mython, ornait jusqu'en 1993 le mur d'enceinte d'un ancien corps de ferme. Le blason de cette pierre a inspiré Jack Lebeuf pour soumettre à la ville de Mers, en 1962, le blason de cette commune.
La pierre est aujourd'hui conservée à la mairie.
(Photo Jacques Dulphy, 2012)



Flamme postale, 1990.



Monument du jumelage à Beverungen (Allemamge).
(Photo Françoise Chambier, 2017)

* * *

Sources: AD SI

Mise(s) à jour:
30/06/2017 Ajout d'un document.
06/01/2016 Ajout d'un document.
18/09/2012 Ajout de quatre documents.
05/02/2012 Modification des commentaires.
14/09/2011 Ajout de deux documents.
27/12/2010 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright