80 735 - SEUX
(Somme)

D'argent à trois têtes de loups arrachées de sable.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Jacques-Joseph Gougier de Seux, dont la famille possédait la seigneurie depuis le XVIe siècle, fut incarcéré comme noble en 1793, perdit la raison et mourut quatre ans en son château de Seux, célibataire. Il laissa son château et ses biens à son petit-neveu, Marie-François de Louvencourt (1780-1857).
La famille de Louvencourt, qui portait primitivement des armes parlantes (d'or à trois têtes de loups arrachées de sable), porta plus tard "d'azur à la fasce d'or, chargée de trois merlettes de sable, accompagnée de trois croissants d'or". Ce sont ces armes qu'ont repris, dans la Somme, les communes de Blangy-Tronville (80), de Louvencourt (80) et de Longpré-les-Corps-Saints (sur un coupé): c'en était sans doute trop pour un même écu!
Seux a donc opté pour les armes anciennes, mêmes si les vitraux de l'église, offerts par les Louvencourt, portent les armes aux merlettes. Par ailleurs, si plusieurs références décrivent le blason de Seux "de sable à trois têtes de loup arrachées (d'or)" (soient les armes de Louvencourt anciennes inversées en brisure.
Le Courrier Picard du 6 février 2007 et La Somme des 783 communes, aux Editions Delattre, 2004, ce sont couleurs différentes qu'on trouve, en 2011 sur les plaques de rue de la commune. Le blason communal s'y blasonne: "d'argent à trois têtes de loups de sable". Le blason primitif des Louvencourt n'y diffère plus que par la couleur du champ.
(Jacques Dulphy)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Plaque de rue (Photo Jacques Dulphy, 2011)

* * *

Sources: AP

Mise(s) à jour:
26/09/2011 Modifications des émaux.
20/05/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright