80 678 - ROLLOT
(Somme)

Parti: au 1er d'or à la tour de gueules maçonnée de sable, au 2e coupé au I de sinople à la feuille de houx d'argent, au II de gueules à la barre d'argent; le tout sommé d'un chef d'azur chargé d'une fleur de lis d'or adextrée d'une plume d'argent posée en bande et senestrée d'un besant d'or.

Variante: (1703) De sinople à la feuille de houx d’argent.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Les armes communales de Rollot ont été composées, pour partie, avec les armes de deux familles qui ont tenu la seigneurie.
Ce sont celles de la famille De La Tournelle (seigneurs de Rollot du XIIe au XIVe siècles) et de la maison De Roye (seigneurs de Rollot au XVe siècle). Pierre de La Tournelle, seigneur de Rollot en 1150, est le premier seigneur connu du lieu. Dernière du nom, Jeanne de la Tournelle fit entrer le domaine aux De Montmorency par son mariage. Les De La Tournelle portaient cinq tours, ainsi qu'il apparaît sur un sceau de type équestre du XIIIe siècle.
On a trouvé en 1899 dans une maison de Rollot les fragments d’une dalle funéraire où l’on distinguait encore l’image d’un chevalier de La tournelle, gravée au trait, accompagnée d'un écu aux cinq tours. (voir: Villers-Tournelle, 80).
La seigneurie de Rollot échut aux De Roye par le mariage de Catherine de Montmorency (+1455) avec Mathieu de Roye, seigneur de Roye, qui portaient: de gueules à une bande d'argent (voir: Roye 80).
La feuille de houx d'argent sur sinople reprend le blason du chapitre de l'église collégiale de la Sainte-Madeleine de Rollot au XVIIe siècle, tel qu'il figure sur l'Armorial général de d'Hozier, établi suivant l'édit de 1696. Le chef montre aussi une plume, une fleur de lis et un besant.
La plume vient rappeler le souvenir d'Antoine Galland (1646-1715) originaire du village, orientaliste, traducteur des Contes de mille et une nuits.
La fleur de lis (qui ne provient pas du blason de la famille De Roye comme on a pu le lire) rappelle peut-être que Galland était "antiquaire du roi" Louis XIV.
Quant au besant d'or, il symbolise le fromage du pays, le rollot, qui avait déjà une forme ronde au XVe siècle.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2012.



Armes du chapitre de l'église collégiale de Rollot.
Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)
26e volume, Picardie, Généralité d'Amiens, folio No 663.



Affranchissement mécanique de mairie, 2012.
(Aimablement transmis par J. Dulphy)



Entête de lettre de mairie, 2012.
(Aimablement transmis par J. Dulphy)



Article de presse paru dans "L'Action agricole picarde" du vendredi 22 novembre.
(Aimablement transmis par J. Dulphy)

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
28/11/2012 Ajout d'un document.
28/06/2012 Ajout de deux documents.
02/03/2012 Ajout de commentaires.
27/02/2012 Ajout de deux documents.
20/12/2011 Rectificatif de la variante.
20/05/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright