76 540 - L ILE LACROIX
(ROUEN)
(Seine Maritime)

Écartelé: aux 1er et 4e de gueules plain, au 2e d'azur à la mouche d'or, au 3e d'azur à la croix d'or; à la cotice d'argent brochant sur le tout.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Les communes libres, émergentes à partir de la fin du XIXe siècle, étaient l’association d’habitants, réunie pour la défense de l’intérêt collectif d’un quartier de ville qui, pour des raisons diverses, se trouvait éloigné des préoccupations générales de l’agglomération.
L’île Lacroix se constitue ‘commune libre’ en 1920, forte de l’expérience de la Première Guerre Mondiale. Son statut insulaire et les difficultés d’accès faisaient de l’île une véritable enclave. La Seconde Guerre Mondiale, avec la destruction des ponts dès juin 1940, ont encore accentué l’isolement. Le blason, très méconnu des habitants de nos jours, mérite de figurer dans les livres d’histoire.
Ces armes sont doublement parlantes car la mouche (en fait, la « mouche à miel » des armoriaux anciens) vient du nom primitif: l’Ile de la Moucque, tandis que la croix, aussi par jeu de mots avec l’appellation actuelle, évoque en plus celle qui ornait jadis la pointe de l’île, côté aval. Les couleurs rouge et bleu sont celles de la ville de Rouen et la bande symbolise le fleuve qui traverse de part en part, l’agglomération.
(Denis Joulain)

* * *

Sources: TR

Mise(s) à jour:
05/10/2020 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright