39 389 - NEY
(Jura)

D'argent au cavalier gaulois au naturel, accompagné de trois fleurs de daphné de pourpre, boutonnées du champ, celles de la pointe plus grande; au comble du champ chargé de l'inscription « NEY » de sable.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Ce blason s'inspire d'un bas-relief du lieu.

Notre ami russe, Arcady Voronzov, me signale, à juste titre, que ce "cavalier gaulois" du bas-relief serait plutôt saint Martin partageant son manteau avec un mendiant, dont certains éléments ont partiellement disparu avec le temps.
Les plaques de rue auraient donc été réalisées avec des couleurs improbables et en escamotant ces "reliquats" d'éléments.
Ce blason mérite d'être reconsidéré.

Le bas relief (probablement du XVIe siècle) représentant Saint Martin à cheval partageant son manteau (ornant la facade d´une ancienne ferme) provient vraisemblablement de l´église primitive de Ney (anciennement Cognos) démolie au XVIIIe siècle, qui était justement dédiée à saint Martin. Le détournement de la figure de Saint Martin (qui je crois était un officier d´origine romaine contraint par son père à embrasser une carrière militaire, en Gaule notamment) n´avait rien d´un guerrier gaulois hormis son affectation géographique! (Bruno Sertier)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Plaque de rue.
(Photo Françoise Chambier, 2013)



Enveloppe de mairie, 2000.



Bas-relief de saint Martin.
(Photo Bruno Sertier, 2014)

* * *

Sources: PR

Mise(s) à jour:
17/02/2014 Ajout d'un document.
25/12/2013 Ajout d'un commentaire.
23/10/2013 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright